6 octobre 2007 : la France sort à nouveau les Blacks

France Nouvelle-Zélande Chabal Rugby

8 ans après, le XV de France réédite l’exploit de battre la Nouvelle-Zélande en phase finale de la Coupe du Monde. Toute la France se passionne pour son équipe de rugby.

Samedi 6 octobre 2007, l’équipe de France s’exile à Cardiff pour affronter les ogres néo-zélandais, meilleure équipe du monde et archi-favoris de la compétition. Les français, décevant lors du premier tour après leur défaite face à l’Argentine, sont donnés perdants de ce quart de finale par à peu près tout le monde. C’est sans compter sur une hargne et une volonté inébranlables, qui feront rentrer ce match au panthéon des plus grands moments du sport français.

Vous êtes 16 millions à suivre l’évènement à la télévision, et sûrement tout autant dans les lieux publics, pubs, et autres écrans géants installés dans les grandes villes. Du “haka” mémorable durant lequel les français vêtus de bleu / blanc / rouge viennent défier les Blacks à moins d’un mètre, à une fin de match haletante marquée par la défense héroïque des Bleus face aux coups de butoir néo-zélandais, ce match laissera beaucoup d’images fortes d’une victoire comme on les aime tant dans notre pays : quand le petit renverse le gros sans trembler.

Menés 13-0 puis 13-3 à la mi-temps, les Bleus n’abdiquent pas et inscrivent deux essais en seconde période. Ils l’emportent 20 à 18, déclenchant l’euphorie générale et des scènes de joie habituellement réservées aux football.

Et vous vous l’avez vécu comment ce match historique ?

Ajoutez votre témoignage

Fermer

13 témoignages pour cet évènement

  • 3 heures du Mat a Singapour, je n’avais pas besoin de lutter contre le sommeil :) Le suspens etait total

  • J’étais chez moi à regarder le match, au moment du haka néo-zélandais, j’ai su que le match serait fabuleux et il ya été!

  • J’étais au Millenium Stadium de Cardiff , et ce fut fabuleux .
    Que d’émotions , avec scénario de folie ( et idéal pour nous ) et la liesse qui s’est déclenché au coup de sifflet final , restera longtemps en mémoire . Et quel Fair-play des Blacks !!

  • je mangeais moules-frites chez ma belle soeur le HAKA grand moment de frisson mais la victoire des BLEUs encore plus!!! mené au debut et puis renversement de situation!!! le bonheur!!!!!!

  • Chez moi en famille…
    Tous les poils dressés pendant le haka….
    Une humeur de chien jusqu’au mythique 13 - 3 et puis …

  • je reagardais la tv et ecoutez les com d europe 1
    j etais aux eanges mais je n ai pas pu partager mon bonheur et ma joie car j etais seule
    merci les bleus vive le rugby et le sport

  • j’étais chez moi,je n’ai pas raté ce moment.J’ai même rechanté la marseillaise

  • Dans un bar, ambiance de folie. Les gens s’amassaient autour des écrans géants. On a pas pas beaucoup rigolé pendant la première partie mais après tout a décollé. Merci les bleus !!!

  • Paris, nuit blanche. Je me balade avec des amis à la recherche des animations à découvrir à travers la ville. Il ne fait pas si chaud que ça mais ça n’arrive qu’une fois par an. Je n’aime pas particulièrement le sport. Je n’ai pas suivi la coupe du monde de Rugby, ni celle de foot et pourtant l’évènement me rattrape. Au fur et à mesure de notre avancée dans la ville à la recherche de performances artistiques, nous nous retrouvons nez à nez avec les écrans géants de sortie pour l’occasion. Tous les bars sont équipés et nous suivons le score au fur et à mesure de notre marche nocturne. 13 - 0 : OK les français vont perdre. Et puis finalement cris, hurlements; encouragements, la température monte d’un cran. 18 - 20 : mais pour qui ? Les Bleus serait-ils en tête ? Impossible et puis finalement on a abandonné l’expo le temps d’un instant. On n’y voyait rien, mais l’ambiance était là et finalement “On est en demie !!!” à fuser de tous les côtés. Même si je m’en fiche un peu, ça m’a quand même fait plaisir d’y être malgré moi ;)

  • j’étais à une soirée qui démarrait tranquille… les gens ne se connaissaient pas vraiment…. 80 minutes où tout le monde est passé par tous les états… et au bout l’impression d’avoir passé plein de moments ensemble…
    Soirée arrosée et de rapprochements :-)

  • Avec des amis, autour de nos mets favoris :D .

  • Du BRUIT dans ma rue où il se passe jamais rien :)

    Les gens criaient à chaque essai et à chaque action dangereuse j’avais jamais vu ça!!!!!!!

  • Dans un pub parisien ! Bondé, on voyait rien ! 40 première minutes un peu stressantes et démoralisantes, et après la seconde période totalement folle! Une grosse ambiance, la fête et les chants après le match dans les rues! Comme en foot!